Et ça continue, encore et encore ...

Publié le par Les Petits Bavardages de Magalie

Et ça continue, encore et encore ...

Je ne voulais pas trop en parler mais bon, comme j'ai commencé, autant continuer à raconter ce qu'il se passe du côté de mes amours ...

Il se trouve qu’au boulot, depuis avril environ, je me faisais légèrement draguer par un collègue que je connais depuis un peu plus de 5 ans car j'ai travaillé dans son service mais sans forcément avoir de proximité géographique avec lui (nous étions dans des bâtiments séparés), et qui, je dois l’avouer, m’a provoqué un petit coup de cœur quand je l’ai vu la première fois et qu’au fil du temps je trouvais très mignon avec pas mal de charme et même de plus en plus en prenant de l'âge. Pour autant, nous n'avons jamais été " proches " (en même temps j'étais avec l'Ex jusqu'à l'été 2015). En fait, on a surtout commencé à se croiser très souvent dès l'été 2016, car j'étais à ce moment-là au même étage que lui même si je ne travaillais plus pour son service.

Depuis le début de cette année, nous n’étions jamais libres en même temps ; quand j’étais célibataire il était en couple et quand j’étais en couple il était célibataire.
Et nos histoires ne duraient jamais longtemps, pour l'un comme pour l'autre.
On se cherchait un peu, à coup de « on est nuls pour se coïncider », « on s’y prend mal »,
« si j'étais célibataire »
Et je dois avouer que j'étais contente à chaque fois de tomber dessus dans le couloir. Qu'il me fasse la bise en me serrant contre lui. A chaque fois mon coeur s'emballait de sentir cette proximité.

Quand j’ai été avec l’autre con de Meetic (le n°1 par qui je me suis bien faite avoir), il m’a dit que ça n’allait pas tenir, qu’à ce moment-là on irait boire un verre tous les deux et que d’ici là il restait célibataire et m’attendait.
Ne pensant pas voir ma relation se terminer, j’ai accepté !
Sauf qu’elle s’est bel et bien terminée, très rapidement. Et il l’a su car je ne me voyais pas lui mentir quand il m’a demandé comment ça se passait, un jour, entre deux portes. C’est ainsi qu'après me l'avoir proposé, j’ai discuté avec lui un soir dans son bureau, le temps qu’il termine sa journée. Il m’a à nouveau parlé du verre qu’on devait boire ensemble, mais j’ai un peu esquivé l’affaire (j’en parle après).

Entre temps, il m’a laissé son numéro de portable, que je n'avais jamais récupéré, en me disant que je pouvais m’en servir comme je voulais. Ce que j’ai fait, mais sans pour autant provoquer quoi que ce soit.

Ensuite, j’ai rencontré quelqu’un d’autre de Meetic (le n°2 qui n'était visiblement pas prêt à s'engager). Il l’a su, car on a parlé un peu dans la semaine et je lui ai dis. Il a également su qu’on était ensemble car le lundi il m’a demandé comment s’était passé mon rendez-vous. Sauf qu’après lui avoir annoncé qu’on s’était embrassés, rien de plus à ce moment-là, il n’a plus donné signe de vie …

Puis, j'ai déménagé et j'ai changé de bâtiment au boulot ... et surtout, je ne l'ai plus vu dans les couloirs en allant manger, seul moment où je vais désormais dans son bâtiment.

Il s’est manifesté quelques semaines plus tard, après l’avoir croisé dans le couloir un vendredi midi en allant manger avec mon ancienne collègue, où par la suite il m’a demandé où j’en étais. Je lui ai donc dis que c’était fini avec le n°2 mais que j’entamais quelque chose avec Monsieur Coquillettes (n°3 qui me voyait plus comme une amie). Il m’a à nouveau dit qu’on devait boire un verre, qu’il n’avait personne, qu’il m’attendait pour voir si nous deux ça pouvait marcher.
J’avoue que le pauvre, il a du se dire que je le baladais un peu … (promis, je parle de mes raisons un peu plus bas) et ça m'a fait un peu de peine quand il m'a dit " et moi dans tout ça ?? ".

Puis quand mon histoire s’est terminée le lundi, je lui ai envoyé un SMS pour lui dire qu’en fait c’était lui qui me portait la poisse !
Deux fois il m’a demandé comment ça se passait, deux fois mes histoires se sont terminées 2 jours après !

Et puis tout est parti de là …

Il m’a dit qu’il fallait qu’on se voie pour qu’il comprenne, que ce n’était pas normal que ça se finisse mal à chaque fois, qu’il fallait corriger ça.

A la base, on devait se voir le lendemain à son bureau, comme la première fois, mais j’avais zappé que j’avais quelque chose de prévu, donc on a reporté au jeudi.

Entre temps, bien sur, le petit fond de drague, de la part de l'un, comme de l'autre, a continué au boulot, comme en dehors ...

Le jeudi, il n’a finalement pas pu se libérer avant 17h30, il m’a donc demandé quand je comptais partir et vu l’heure, je lui ai dis que je n’allais pas tarder. Du coup, il m’a proposé de passer au bureau le temps qu’il restait et ensuite d’aller boire un verre en bord de mer.
Ce que j’ai accepté.
Avec le recul je me demande s'il ne l'a pas fait exprès !

On est restés un petit moment au bar à parler de tout et de rien : de nos vies, du boulot, de nos amours. Enfin, surtout des miens !
Puis on a marché un petit moment en bord de mer. Jusqu’à trouver un banc où on s’est posés.
Et là, il a attaqué le sujet en profondeur pour savoir ce qu’il se passait. Et ne sachant pas réellement moi-même, hormis ce qu’on m’a dit et que je lui ai répété … c’était difficile de lui répondre autre chose car je n’en savais pas plus. Mais j’ai été honnête et je lui ai tout raconté. Même s’il savait déjà quasiment tout.

Et de plus en plus il se rapprochait … il a le chic de me foutre mal à l’aise et de me faire rougir, ce qu’il fait parfois volontairement !
Me sentant sur la réserve, il m’a prise dans ses bras en me disant en rigolant que tout allait bien, que ça allait bien se passer, qu’il fallait se détendre !
Puis il m’a embrassée … ce que pour le coup, je n'aurai jamais fais la première !
Et j’avoue que ça m’a fait bizarre car ce n’est pas un inconnu. Pas vraiment un ami mais plus qu’un simple collègue et surtout quelqu’un que je croisais assez régulièrement et à qui j’ai fais la bise pendant des années.
Bon, pour autant c'était quand même très agréable, je ne le cache pas !

Au moment de partir, il m’a raccompagnée jusqu’à ma voiture, où on est restés un moment.
Car pour être honnête, il a bien tenté d’obtenir plus en essayant de me convaincre d'aller chez lui, mais j’ai refusé. Donc on est rentrés chacun de son côté. Même si c’était très tentant, car il a bien su jouer de ses charmes et que je n'y suis pas insensible, c’était trop tôt. Même si je le connais un peu plus que les autres, et je dirais même, raison de plus ! je ne voulais rien précipiter et encore moins le premier jour.

Il était absent tout le week-end, de retour le lundi, nous avons donc convenu de nous revoir le mardi : hier (prochain article).

oOoOoOoOo

Honnêtement, je ne sais pas où tout ça va me mener, mais le seul moyen de le savoir c’est de tester, il n'y a pas de miracle ! et ça évitera d'avoir des doutes, de se poser des questions, etc, au moins on sera fixés.

Il est un peu plus jeune que moi, de 2 ans, mais de mon point de vue ce n’est pas très grave.

Après, même si on se connait depuis des années, on s’est surtout vus au boulot en tant que collègues et c’est évident que ce n’est pas pareil ni l’endroit idéal, donc le mieux pour se connaître personnellement, ce sera bien sur en extérieur.

Concernant mes craintes, j’ai connu une relation au boulot avec l’Ex, même si je ne l’ai pas connu par ce biais, ça l’est devenu, et je sais que ce n’est pas évident à gérer. Là c’est un peu différent étant donné que j’ai changé de travail et de bâtiment et que forcément je le vois beaucoup moins, voire jamais, sauf si on se croise dans le couloir quand je vais manger, mais on a les mêmes (anciens me concernant) collègues. Je n’ai pas envie que ça dégénère en ragots, en suppositions, en intrusions dans ma/sa vie privée. On en a un peu parlé et il m’a rassurée à ce niveau en me disant que je n’avais pas de souci à me faire sur ça, qu’il n’était pas du genre à raconter ce qu’il faisait car c’était sa vie privée. Donc à voir, mais quoi qu'il en soit, pour le moment on a convenu qu'on garderait ça entre nous, que si on se croisait on faisait comme avant et qu'au besoin on trouverait un coin discret pour se dire bonjour.

Ensuite, bien sur, après tous ces échecs et face à des personnes pas toujours honnêtes, je ne sais pas trop où le situer. J'ai finalement appris à me méfier des paroles et même de certains actes. Mais me connaissant et sachant tout ce qu'il s'est passé depuis le début de l'année, j'ose espérer qu'il n'ira pas sur le même chemin ...

Concernant sa vie amoureuse, il m'a dit qu'il cherchait à donner et recevoir de l'amour, à construire une vie de couple et de famille, mais qu'il voulait aussi conserver sa liberté. Ce que je comprends tout à fait, et je suis même pour que chacun fasse des choses de son côté, tant que ça n'empêche pas d'avoir un minimum en commun. Mais bon, ça aussi on me l'a dit par le passé ...

D’un autre côté, il a fait preuve de patience en « m’attendant » comme il disait et je pense que s’il veut nous laisser une chance c’est qu’il pense que ça peut fonctionner ou du moins qu'il veut au moins essayer pour voir ce que ça donne. Et je me dis que c’est parce qu’il a un minimum d’intérêt et d’attirance pour moi et pas seulement pour s’amuser.

Il ne m'a pas fait de promesses, au travers de ce qu’il m'a dit il était assez clair : on essaie et on voit ce qu’il se passe. L’issue idéale serait bien évidemment que ça fonctionne. Mais comme toujours, ça, seul le temps le dira.
Ce serait une belle histoire c'est sur.
Mais avec tout ce qu'il s'est passé, j'avoue que j'ai au fond de moi de gros doutes et de grosses craintes. Mais j'en dévoilerai un peu plus dans le prochain article ...

Publié dans Le Coin Intime

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article