La dispute ! : suite ... et fin, j'espère ...

Publié le par Les Petits Bavardages de Magalie

La dispute ! : suite ... et fin, j'espère ...

On peut trouver le début de cette histoire dans cet article.

oOoOoOo

Pas de réponse à mon dernier SMS du vendredi soir, mais il m'a écrit le samedi en fin de matinée.

  • Coucou ...
    J'ai tout noté et bien compris ... Me concernant ... Je reste fidèle à mes sentiments. A ce que je suis. Un homme fidèle, généreux, attentionné, sincère ... En qui on peut avoir totalement confiance ... Un homme très compréhensif et enjoué face aux bonnes choses auxquelles il croit dur comme fer. Un mec VRAI. Tu auras compris ce que j'ai voulu exprimer et l'ai volontairement écrit de cette manière afin de soigner mon excessivité. J'attire aussi ton attention sur ma SENSIBILITE. La sensibilité d'un homme vrai et blessé comme toi ... Ceci peut paraître extrêmement prétentieux mais c'est bel et bien vrai. Et je me permettrais même de te dire : profites-en ... Permets-moi de te découvrir de jour en jour. Je ne connais finalement que l'évidence. Une évidence qui m'a plu et attiré. Une femme à l'heure actuelle plus que discrète au quotidien. Qu'on imagine. Qu'on imagine ... De nature compréhensive je m'adapte depuis quelques temps. Pour ton bien et le mien aussi. Ca me permet de m'améliorer. Et tu pourras te rendre compte dans les prochains jours d'une suite appréciable à cette évolution qui je pense te conviendra ... Amour avec modération. Fidélité, sincérité, confiance ... Sans modération ... A bientôt ...

Les qualités qu'il cite sont vraies le concernant et comme je le dis depuis le début : je ne peux rien dire sur ça. Surtout que la fidélité, c'est déjà bien, soyons honnêtes et je suis totalement tranquille à ce niveau.

Quant à la sensibilité, j'ai un peu plus de mal mais j'en parlerai juste après.

Il est vrai qu'au fond, il ne me connait pas vraiment et je dirais même que parfois il ne le cherche pas trop. Plein de fois il ne m'a pas posé de questions sur des sujets de ma vie privée ou professionnelle. C'est couillon mais des fois quand je vais au cinéma il me demande comment c'était, mais pas le film que je suis allée voir. Alors que je sais énormément de choses sur lui. Il parle beaucoup et facilement. Mais très souvent de lui, ce que, en toute honnêteté, je trouve un peu égocentrique. Donc mon côté discrète, finalement ... c'est aussi un peu de sa faute, car je n'ai pas vraiment tendance à parler de moi à la base car je n'aime pas que l'attention soit sur moi et quand j'en parle il revient toujours à lui avec des " de mon côté ", " me concernant ", etc.

Il est compréhensif c'est évident car je pense que certains m'auraient envoyée bouler plus d'une fois et depuis bien longtemps, mais je préfère agir comme ça et prendre le temps nécessaire plutôt que trop accumuler et exploser car au final ce sera allé trop vite, à mon sens.
Je me rends compte de la chance que j'ai d'avoir quelqu'un qui au final ne dit trop rien et n'en demande pas trop, alors que pour lui c'est difficile car il voudrait et souhaiterait l'inverse, tant de sa part, que de la mienne.

  • Je reconnais que tu as de très bons côtés et de jolies qualités qui ne sont pas données à tout le monde. Mais tu dis être compréhensif alors qu'au moindre doute tu pars dans des extrêmes en cherchant des problèmes là où il n'y en a pas, c'est un peu contradictoire. Dire qu'on stop tout dès que ça ne va pas n'est pas une solution car tout n'ira jamais bien à 100 %. Quant au côté sensible, c'est vrai que c'est une bonne chose mais chez toi c'est vraiment trop ... Ne le prends pas mal mais parfois j'ai l'impression d'avoir un enfant à mes côtés et pas un homme. Je ne peux pas être celle qui tient tous les rôles car il faut déjà que je me gère moi-même et ce n'est pas une mince affaire ! Il est clair et net que tu as un gros soucis de confiance en toi, au niveau de l'affect et que tu n'arrives pas à gérer tes sentiments et tes émotions. Il serait peut être bien de te faire aider car je pense que tu en as vraiment besoin. Pour toi surtout, et pour moi. Encore une fois rien de mal dans ce que je dis, c'est juste mon ressenti et mon but n'est pas du tout de te blesser mais de comprendre et de t'aider. Je t'ai dis depuis le début que j'avais besoin de temps car ma situation actuelle, physique et mentale est compliquée. Je tiens à toi car tu es vraiment une chouette personne qui fera tout pour me rendre heureuse et je pense qu'on peut vivre quelque chose de très bien mais tu veux tout précipiter alors que moi j'ai besoin de temps pour tout ça et pour construire quelque chose. Je trouve ça dommage qu'on s'arrête sur des broutilles quand on sait que certains sont séparés par des kms ou affrontent une grave maladie. Voire les 2. Tu trouves vraiment  que notre situation est aussi terrible que ça par rapport à eux ? Moi je suis tout à fait d'accord pour qu'on soit un couple sinon je n'essaierai pas d'arranger la situation, mais il faut que tu comprennes que si je te demande certaines choses ce n'est pas contre toi. Et surtout que tu écoutes et comprennes vraiment ce que je te dis pas que tu interprètes à ta manière. Je pense vraiment que tout ça est temporaire car avec quelques concessions et juste le temps qui arrivera petit à petit à régler ces soucis, tout rentrera dans l'ordre. Voilà, je t'ai livré vraiment tout ce que j'avais en moi...

Je trouve en effet certaines choses contradictoires. Je préfèrerais qu'il me dise qu'il ne l'accepte pas mais qu'il fait avec. Parce que dire qu'on accepte pour après le reprocher plus ou moins subtilement ...

Quant à la fuite, ce n'est pas mon genre. Si j'abandonne c'est vraiment que je pense qu'il n'y a plus rien à faire et c'est bien pour ça qu'on est restés ensemble 8 mois supplémentaires avec l'Ex alors que ça n'allait plus. Quoi qu'il en soit, j'espère vraiment qu'il n'aura pas ce type de comportement dès qu'on sera en désaccord. Je n'aime pas qu'on me dise toujours NON, mais j'aime encore moins qu'on me dise toujours OUI, surtout si c'est pour éviter les conflits. Je ne dis pas que j'aime ça, mais bon, un peu de bataille de temps en temps je trouve que ça fait du bien dans un couple et ça permet d'échanger des points de vue différents.

Le côté sensible. Au début, c'était touchant. Quand il parlait avec émotion, parfois les larmes au bord des yeux. Mais finalement je me rends compte qu'il n'est absolument pas du tout modéré et que c'est vraiment TROP. En effet, je pense que ça relève de quelque chose de bien plus profond qu'il serait bon de panser. C'est vrai que parfois j'ai l'impression d'être une maman qui écoute son fils de 8 ans qui chouine. Ce côté gnangnan, j'avoue, m'agace un peu car tout ça manque cruellement de virilité alors qu'au fond, ça fait aussi du bien de se sentir être avec un homme, un vrai ! Attention, je ne dis pas que ce n'est pas le cas ou que c'est mauvais à la base, c'est mauvais dans son cas, car c'est TROP. Il reste assez enfantin dans certains comportements et pas assez Homme.

Quant au temps, c'est ce que je demande depuis le début, tout simplement car pour le moment rien n'est clair dans ma tête et ça ne le pas sera tant que je serai dans cet appartement, qui chaque soir quand je rentre chez moi, me raccroche à mon passé et m'empêche d'avancer. Rien à voir avec des sentiments pour l'Ex bien sûr mais évidement, tout ça fait remonter à chaque fois une histoire, des souvenirs, des moments ensemble (et c'est pour ça que je n'arrive pas à " accepter " l'Homme chez moi) et c'est donc difficile d'en faire abstraction. Quoi qu'il en soit et même en étant dans un autre appartement, j'aurai quand même besoin de temps, seule, pour moi. Car au contraire de lui, je n'ai pas autant de temps libre pour vaquer à mes occupations, que je préfère faire seule et librement.

J'espère quand même qu'il se rend compte que nous avons beaucoup de chance, malgré ces quelques petits ajustements. Dans mon SMS je lui parle de personnes qui souffrent de kilomètres dans leur relation car j'en connais et surtout que j'ai moi-même connu ça pendant 15 mois avec l'Ex, à se voir un week-end tous les 2 mois. Quant à la maladie, je pense qu'on en connait tous. Donc bon, ça laisse de quoi relativiser face à des états d'âme à cause de quelques week-ends séparés et des SMS moins fréquents ...

Et enfin, je lui parle de m'écouter, car JAMAIS je ne lui ai interdit de m'écrire. C'est lui seul qui s'est mis une barrière avec cette excuse de ne pas vouloir me déranger. C'est d'ailleurs le point qui a été souligné par ma soeur quand elle lui a répondu et qui m'a donné totalement raison. Je lui ai juste précisé que je ne répondrais pas toujours de suite car j'ai un boulot et des choses à faire chez moi.

Il m'a juste répondu :

  • Merci

Puis le soir :

  • Un coucou ... En espérant que tu auras passé une bonne journée ... Bonne nuit ... Bisous
     
  • Un samedi bien occupé, j'ai eu de quoi faire. Plus compliqué pour toi certainement mais j'espère que ça va quand même. Gros bisous et bonne nuit.

Samedi, j'ai pris du temps pour moi : séries, lectures, repos. Et même un bain ! Ce qui est impossible quand on est ensemble et c'est bien pour ça que j'ai besoin de ce temps libre, seule. De son côté, je pense surtout qu'il a du bien cogiter.

Le dimanche, c'est moi qui me suis lancée :

  • Coucou,
    J'espère que tu n'as pas mal pris ce que je t'ai dis hier, ou que ça t'a blessé, car encore une fois, ce n'était pas le but, je voulais être sincère et te dire vraiment ce qu'il en était pour moi. Bisous

Vraiment, il n'y avait aucune méchanceté ou volonté de blesser dans mes paroles, j'ai écris ce que je pensais. Je reconnais que ça ne doit pas faire plaisir de lire qu'on a besoin d'aller voir un psy, mais honnêtement, je pense qu'il a un sérieux problème à régler et je ne suis pas certaine d'être la personne qui y arrivera. Mais je ne suis pas sûre qu'il entamera quelque chose, un travail plus profond, de son côté, donc espérons qu'avec le temps et mes remarques, il change un peu.

  • Coucou,
    Non. Ca ira ... Cette fois-ci je te prie de croire que j'ai parfaitement compris et me tiendrai tout autant à tes exigences et mode de fonctionnement. Tu peux être tranquille. Je ne te causerai plus aucun soucis ... Merci. Bisous

Clair et précis, même si je trouve quand même que ça fait un peu Caliméro maltraité ...

  • Aucune exigence, juste moins d'excès et surtout ... du temps ... Et surtout ne pas voir que le négatif. On dirait que je suis un tyran qui te demande de te fouetter. Rien de dramatique dans tout ça quand on regarde bien.

Non mais c'est vrai ! on dirait que je lui demande d'aller me décocher la lune en 24 heures !

  • Un jour tu comprendras à ton tour le pourquoi du comment chez moi. Mais quelque chose de tout ce qu'il y a de plus banal et commun en fait ... Il y aura, en effet, beaucoup moins d'excès et te laisserai tout le temps que tu souhaites. Je ne suis pas irrécupérable. Non. Tu as bien raison. Certainement rien de dramatique. Juste une histoire d'amour que je souhaite solide ...

Oh je crois m'en douter : son enfance, ses parents, son divorce (je t'ai dis que l'Homme avait été marié une dizaine d'années ?), ses anciennes nanas ... je pense savoir d'où vient son soucis d'affect, de sentiments et sa sensibilité. Mais je pense qu'on a tous plus ou moins connu ce type de relations et d'évènements et heureusement on n'atteint pas tous le même point. Après, ça dépend sans doute du type de caractère que nous avons à la base.

  • Personne n'a dit que tu étais irrécupérable, on agit tout en fonction de certaines choses de notre vie et de notre passé, c'est normal. Mais c'est très difficile pour moi de revivre tout ça, tu le sais car je te l'ai déjà dis et ça prendra du temps pour m'adapter et prendre mes marques. Je reconnais que j'agis très certainement à l'inverse de ce que qui devrait être pour certaines choses mais je ne suis pas comme tout le monde non plus. Mon but n'est absolument pas du tout de te faire du mal et encore moins de te rendre malheureux, c'est bien pour ça que j'ai voulu que tu songes vraiment à tout ça car je sais que c'est, et que ce sera, compliqué pendant un moment.

Je reconnais que ça peut paraître bizarre, de vouloir " moins ". Moins de contacts, moins de démonstrations, moins de temps ensemble.
Peut être que c'est moi qui ai besoin de consulter ?
Mais en fait je ne crois pas. Car après quasiment 10 ans de vie de couple dont plus de 8 à vivre ensemble et 18 mois de total célibat, j'ai pris des habitudes et adopté un mode de vie particuliers. Donc oui, ce n'est pas facile pour moi de revivre une histoire, de partager à nouveau des moments et surtout mon temps que j'occupais comme je voulais et comme bon me semblait pendant des années.
On dit que les débuts des histoires sont les plus beaux, moi je ne pense pas. Je pense qu'une histoire s'améliore avec le temps.

  • Tu me forces à répondre naturellement ceci : je t'aime pour de vrai et tu vaux la peine de ce petit sacrifice qui, comme tu l'as dis, n'a rien de dramatique.

Ah ben voilà, on y arrive !!!

  • Laissons le temps agir alors et on verra bien ...
     
  • Oui.

Voilà. Depuis c'est un peu mieux en effet. Lundi s'est vraiment très bien passé. Hier moins de contacts car je suis allée au cinéma après le boulot, rentrée tard et couchée tôt.

J'avoue qu'au fond j'ai un peu de peine car pour le moment j'ai plutôt l'impression de lui faire du mal que du bien. Et j'espère que ma situation va se débloquer pour que je puisse vraiment avancer et savoir réellement où j'en suis.

A cause de mon mal être dans l'appartement, il a finalement été convenu qu'il ne viendrait plus, c'est le plus simple. Car du coup, il n'est pas à l'aise non plus.
Le soucis étant que je ne peux pas aller tous les week-ends chez lui, financièrement parlant c'est impossible et aussi car tant que tout ça n'est pas vraiment réglé, je ne préfère pas.
Donc pas évident, mais on verra avec le temps comment ça évoluera.

Publié dans Le Coin Intime

Commenter cet article

Bernieshoot 22/03/2017 21:43

C'est le temps qui t'apportera la réponse, mais tu sais rester lucide