J'ai envie d'un enfant ! Ou pas ...

Publié le par Les Petits Bavardages de Magalie

J'ai envie d'un enfant ! Ou pas ...

En voilà un sujet sérieux, mais aussi sensible et qui traine dans mes articles à publier depuis un moment.
Donc, je me lance.

J'ai été en couple pendant quasiment 10 ans.

Les débuts n'ont pas été faciles, étant donné que nous avons vécu à distance les 15 premiers mois, jusqu'au moment où il a fini par me rejoindre.
A cette période, ça faisait à peine plus d'un an que nous étions ensemble mais sans jamais avoir vécu tous les 2, il était hors de question de penser à quoi que ce soit, surtout que l'Ex n'avait pas de boulot, car fraîchement débarqué.

Dans la même année mon neveu est né.
L'année suivante, ma soeur se mariait.
Et nous, on continuait notre vie.

Nous avons déménagé en 2009, dans un 2 pièces, ce qui sous-entendait notre non-désir d'avoir un enfant. C'était plutôt clair pour tout le monde même si à ce moment ça faisait déjà 4 ans que nous étions ensemble.

En novembre 2010, pour nos 5 ans, j'ai demandé l'Ex en mariage. Il a accepté mais sans me donner un vrai oui, sincère et volontaire.

Quelques semaines après, ma nièce est née.
Ca commençait à devenir compliqué avec ma famille, les collègues, on avait droit à des intrusions : et vous ? alors vous vous y mettez quand ? il ne faut pas tarder sinon il va y avoir une trop grosse différence d'âge (avec mon neveu et ma nièce), au plus on attend au plus c'est compliqué, etc. Bref les conneries habituelles. Comme si le principal critère n'était tout simplement pas l'envie d'avoir un enfant ...

Pas de mariage en 2011, l'heure était aux économies car on a re-déménagé, on est devenus propriétaires. Par la même occasion, l'Ex qui a finalement trouvé très vite du boulot, a obtenu son CDI.
On a commencé à être bombardés de questions : on était propriétaires d'un 3 pièces, et tout le monde voyait forcément la 2ème chambre pour un enfant, on était en CDI tous les deux, ça faisait désormais 6 ans qu'on était ensemble, les gens trouvaient que ce serait normal. Normal ... comme si seuls les critères matériels comptaient dans la décision de faire un enfant.

Mais en 2012, toujours des économies : on a du aménager l'appart et surtout y faire des travaux qui nous ont coûté à peu près un bras et une jambe.
Il y a eu du changement au boulot, on a du recruter quelqu'un et afin de ne pas bloquer le fonctionnement, j'ai questionné l'Ex sur une éventuelle vie de famille afin de prévenir ma hiérarchie pour orienter le poste. Mais je n'ai pas vraiment obtenu de réponse claire de sa part (tu noteras que ça fait 2 fois et avec le recul je me dis que j'ai quand même fermé les yeux sur certaines choses).

2013 s'est passée sans rien de spécial, j'ai vu défiler les bébés des autres collègues. Et à chaque fois ça me retombait dessus. J'ai fini par dire que ce n'était pas au programme que pour le moment on n'en voulait pas. Du tout. Les gens ont fini par me lâcher la grappe. Un peu violent mais j'en ai eu marre d'être ciblée et ça me gonflait que tout le monde se mêle de ma vie. C'est aussi un inconvénient de bosser au même endroit que son conjoint, rien n'est secret et tout le monde y va de son avis.

2014 a commencé à se dégrader, au fond de moi je le sentais au fil du temps et une discussion un soir de novembre a signé le début de la fin de mon couple.
Après des mois d'essais, d'efforts et de concessions (surtout de ma part car j'étais visiblement la seule à vouloir arranger les choses), nous n'avons pas trouvé pas de terrain d'entente et notre relation a pris officiellement fin en août 2015, à quelques jours de mes 31 ans.
Au fur et à mesure, ça a commencé à se savoir au boulot et j'ai retrouvé la paix. Je n'ai plus été questionnée. Même si désormais, certaines personnes cherchent à me caser ! Mais je fais passer le mot : je veux la paix et avant toute chose, vendre mon appartement pour me sentir libre et continuer ma propre vie. Et donc, je me concentre sur moi en priorité. Après quasiment 10 ans, j'ai besoin de me retrouver moi-même, de penser à moi et de me sentir libre.

Donc ?

Peut être qu'on a trop perdu de temps. A force d'attendre d'avoir la stabilité du boulot, le logement etc ... peut être que oui, on est passés à côté.
En même temps on n'en a jamais trop parlé sérieusement et au vu des raisons qui ont fait qu'on s'est séparés, je pense clairement qu'il n'était pas prêt, voire qu'il n'en veut pas. Du moins maintenant. Ou alors c'était juste avec moi. Mais je pense que dans la généralité, ce n'est pas un homme d'engagement au niveau sentimental. Seulement, avoir un enfant pour un homme à 35/40 ans, ce n'est pas gênant, autant pour une femme c'est compliqué, encore plus avec les années qui passent et ça j'en suis quand même consciente.

De mon côté, ce n'est clairement pas ancré dans mes tripes, sinon j'aurais abordé le sujet plusieurs fois pendant ces années et j'aurais un peu forcé le destin sans prendre de décision seule, bien évidemment, mais au moins en en parlant régulièrement. Et puis il faut avouer que sur la fin, ce n'est pas un enfant qui n'aurait rien demandé qui aurait réglé nos soucis, bien au contraire. C'était trop tard.

Je sais que la vie change quand on devient maman. Je le vois avec ma soeur, je le vois avec mes collègues et tout le monde s'accorde pour dire que c'est une joie immense et plein de moments de bonheur.
C'est ce que tout le monde me dit et je veux bien le croire.
Mais je dois avouer que j'ai encore beaucoup de freins pour me faire à cette idée.

Une part de moi pense que c'est égoïste de mettre au monde des enfants : les gens se font sauter dans des lieux publics, écraser par un camion fou, poignarder pour un regard de travers,  l'éducation nationale est un vaste désespoir qui décline au fil des années, le marché du logement est aberrant surtout chez moi, la justice est injuste, quant au monde du travail je pense qu'on va aller encore plus loin pour toucher le fond ! Je ne parle même pas de l'environnement au niveau économique et santé.
Ce futur me fait déjà très peur pour moi, alors pour les générations suivantes ... on va laisser un monde de merde, clairement. Je ne suis pas optimiste sur le fait que ça va s'améliorer, mais bien au contraire, empirer. Quel héritage leur laisser ? Est-ce bien raisonnable d'infliger ça et de demander à des personnes de supporter dans 10, 15 ou 20 ans, ce qu'on provoque ?

Sans compter que je suis une grosse flippée de la maladie et je m'imagine toujours le pire. Je serai bercée d'angoisse à chaque truc et me persuaderai qu'il m'arrivera forcément quelque chose de mauvais. Mais bon, ça c'est quasiment mon quotidien je suis légèrement hypocondriaque !

Mais aussi la perte de liberté. J'aime pouvoir glander chez moi toute une journée, faire une petite grasse matinée, aller faire du shopping quand bon me semble ou encore me faire un petit cinéma après le boulot. Vivre au gré de mes envies, sans obligations, sans horaires et surtout sans contraintes.

Mais que ce soit avec les enfants des autres, voire avec mon neveu ou ma nièce, je n'ai jamais été gaga ! Je les aime mais au fond je doute sérieusement de ma fibre maternelle ... même si je sais qu'avec ses propres enfants, c'est différent ! Je n'ai pas " le truc " naturel, qui me pousse à aller vers les enfants, à jouer avec eux, à leur parler, etc. Mais c'est peut être aussi parce que je n'en ai pas.

Et d'un autre côté, je me dis que si j'attends trop je vais le regretter et qu'une fois que ce sera fait je n'aurai plus aucun doute et que tout se fera naturellement, sans problème.
Que si on doit penser à tout, on ne fait plus rien.
Que dans ce monde de merde, finalement, un peu de bonheur et être égoïste ça ne fait pas de mal.

Quoi qu'il en soit, le 25 août 2016 j'ai eu 32 ans et comme à ce jour je suis célibataire la question ne se pose pas.
Mais peut être que trouverai quelqu'un qui saura faire pencher la balance du bon côté avec des arguments et surtout des preuves de son amour. Et si c'est le cas, peut être que cette fois je n'attendrai pas 10 ans ...

L'avenir le dira.

Publié dans Le Coin Intime

Commenter cet article

Lina 03/11/2016 19:17

Les remarques quant au fait de ne pas avoir (encore) d'enfants, j'en reçois depuis des années (j'ai 26 ans). Moins avec le temps car j'ai un peu mis les points sur les i, surtout que ça venait généralement de gens qui ne me sont pas proches (et je t'épargnerai les conseils douteux qu'on m'a parfois donné lol) . De toute façon, certaines personnes sont très douées pour essayer de gérer la vie des autres, dernièrement on m'a dit que j'étais égoïste car célibataire, j'ai trouvé ça con, mais heureusement j'ai appris à passer au dessus de ces réflexions.
Perso j'espère avoir des enfants plus tard, mais je ne fais pas non plus une fixation là-dessus, surtout que bon, il faut quand même trouver la "bonne personne" pour fonder une famille... Tu verras une fois en couple si vous souhaitez avoir des enfants ou non avec la personne qui partagera ta vie :) Ensuite quel que soit le choix fait, il doit être respecté

Les Petits Bavardages de Magalie 03/11/2016 19:25

Coucou Lina,
C'est à la fois rassurant et effrayant de voir que je ne suis pas la seule. C'est quand même fou que les gens bloquent sur ça. Puis honnêtement, parfois ça peut être terrible, je pense aux personnes qui essaient d'avoir un enfant mais qui n'y arrivent pas ... je trouve ça vraiment intrusif.
Le fait d'être célibataire j'y ai droit aussi, vu que ça fait désormais plus d'un an mais là dessus je suis encore plus clair : après 10 ans je vis pour moi et je prends du temps pour moi. Point. Je ne ressens pas le besoin d'avoir quelqu'un pour l'instant.
Mais tu as raison, il faut aussi trouver la bonne personne et c'est sans doute à ce moment là que toutes les questions trouveront réponse.
Merci beaucoup pour ton commentaire et bonne soirée :)

anabelle 02/11/2016 13:13

je dirais sans une entente entre le couple il est préférable de ne pas avoir des enfants

Les Petits Bavardages de Magalie 02/11/2016 13:20

Tu as raison, finalement si ça ne s'est pas fait c'est que le destin en a décidé comme ça :) peut être qu'on aurait quand même fini par se séparer ? ... on ne saura jamais.

Happy Swallow 01/11/2016 23:49

Coucou Magalie,

Tu sais, je suis jeune (24 ans) et ce n'est pas au programme pour moi. J'ai vu ma petite cousine naître, une enfant non désirée. Si bien que mon cousin a pleuré pendant deux semaines consécutives avant d'accepter de laisser à ce bébé, la chance d'être en vie. Aujourd'hui, il est fou de sa fille (il n'en voudra pas un second pour autant...). Comme quoi, tout est possible :)
D'un autre côté, nous les femmes, nous sommes un peu formatées à devenir mères, comme s'il s'agissait d'une étape obligatoire dans la vie d'une fille ! Nous baignons encore dans tout un tas de stéréotypes et pourtant, la femme moderne, n'est pas ça. C'est avant tout une femme qui vit pour ses désirs, ses passions, ses besoins. C'est une femme libre. Libre de devenir maman ou non ! Alors pourquoi te faire culpabiliser si tu n'en ressens pas le besoin ? D'autant plus que l'enfant doit être le fruit d'un amour authentique, pas d'une norme imposée par la société !

Les Petits Bavardages de Magalie 02/11/2016 09:15

Coucou,
Je suis d'accord avec toi, parce qu'on est une femme on DOIT avoir des enfants, sinon on est anormale ...
Après je ne dis pas que je n'en veux pas, juste que désormais la question ne se pose plus sinon il faudrait me rebaptiser Marie !!! lol mais je changerai peut être d'avis si je trouve chaussure à mon pied sentimentalement :)
Merci pour ton message en tout cas.
Bisous et bonne journée.

crise de trentenaire 01/11/2016 22:03

Salut ma poulette ! Ce billet intime est très touchant, tout en douceur et avec de l'humour comme j'aime dans tes écris ! Comme tu le sais j'ai deux enfants et même si je n'aurais pu imaginer ma vie sans eux, je comprends totalement les femmes qui n'en veulent pas forcément ! J'ai de très bonnes amies qui ne se posent pas la question et je les comprends tout à fait. Je ne pense pas en te lisant que tu aies trop attendu avec ton ex. Comme tu l'écris tu devais ressentir même inconsciemment que tu n'avais pas vraiment envie de te projeter avec des enfants avec ton ex justement ! Pour en avoir justement cela peut être un sacré challenge pour un couple mais aussi pour soi en tant que femme. Les gosses c'est effectivement un sentiment d'amour inconditionnel comme je ne ressentirai jamais mais aussi une bonne dose d'emmerdes et d'inquiétudes. Comme toi je me suis posée la question de l'opportunité d'avoir un enfant dans ce monde, etc... Je ne regrette pas (sauf les grasses mat') mais reste persuadée qu'il faut suivre ses envies et aussi avoir vraiment envie d'un enfant avec la personne avec qui tu es, parce que ton couple peut vite sombrer ! Bref je suis sûre que tu feras le bon choix pour toi en essayant de ne pas trop te mettre de pression avec l'horloge biologique -)
Bisous

Les Petits Bavardages de Magalie 02/11/2016 09:21

Coucou,
Tu as raison, je me dis que si ça ne s'est pas fait c'est qu'au fond il y avait un doute. Il est vrai qu'il ne m'a jamais trop orientée sur ce chemin et qu'il éludait très vite les questions des autres. Pour autant il a toujours été volontaire pour garder mon neveu ou ma nièce et à jouer avec eux. Mais qu'il ne montre rien de son envie m'a sans doute inconsciemment freinée oui.
Ce sera peut être différent quand je retrouverai quelqu'un ...
Bisous et merci pour ce commentaire :)

Bernieshoot 01/11/2016 15:48

Sans amour véritable il est préférable de ne pas avoir d'enfant ...

Les Petits Bavardages de Magalie 01/11/2016 18:04

Tu as bien raison !