La discussion

Publié le par Les Petits Bavardages de Magalie

La discussion

Le 1er août, suite à cet article, j'ai pris LA décision.
Une nouvelle fois, encore une fois, c'est moi qui me suis lancée. Comme pour la conversation de janvier.
Est-ce qu'il aurait attendu encore des semaines ou des mois comme ça ? Sans doute, oui.
Je constate une fois de plus que certains hommes, face à certaines situations manquent cruellement de couilles courage.
Car pour lancer cette conversation, ces quelques mots, je peux te dire qu'il en faut.
Trouver cette force, au fond de toi, qui te pousse à aborder une situation qui, tu le sais, peut être fatale.

Il devait sortir, restaurant et bowling le soir, avec des collègues. Evidemment, j'avais prévu de ne pas y aller, pour des raisons que j'ai déjà exposées. Donc quand il m'a demandé si je venais j'ai dis : " Non. Par contre, demain j'aimerais bien qu'on parle de notre situation ".

Voilà, c'était dit, c'était lancé, je ne pouvais plus reculer.

Il a tenté d'amorcer la conversation à cet instant, mais étant donné qu'il allait partir, je lui ai dis que ce n'est pas quelque chose qui allait se régler en quelques minutes. Car s'il n'avait pas l'intention de beaucoup parler, moi j'en avais des choses à dire !

Pourquoi lui annoncer à ce moment tu me diras ? Tout simplement car je suis un peu salope rancunière et que je me suis vengée de quand il m'a fait la même chose, quand il m'a annoncé juste avant de prendre son avion à Noël, qu'il voulait qu'on réfléchisse à notre couple.
C'est tout aussi moche, mais lui il n'a eu qu'une soirée. Moi j'ai eu 10 jours et sans aucune nouvelle.

Ca faisait quelques jours que j'y songeais et j'aurais pu laisser le temps passer étant donné que la journée s'était plutôt bien déroulée. Il m'a aidée à faire le ménage le matin, même s'il ne l'aurait pas fait de lui-même, et quand il est remonté de sa sortie dans l'après-midi, il m'a même remerciée pour le repassage. Chose qui n'était pas arrivée depuis un bon moment. Il a sans doute senti qu'un truc n'allait pas quand je n'ai pas fais son repassage la dernière fois et que la pile s'est accumulée. Mais j'ai tenu bon.

Je suis un peu comme une cocotte, je boue, boue, je boue et à trop attendre j'explose.
Je n'ai pas voulu attendre ce moment. Je m'énerve rarement mais quand je m'y mets, comme j'accumule beaucoup, ça peut faire mal.
Sachant que notre première conversation date de novembre et que la dernière chose qu'on a faite en tant que couple qui essaie de recoller mes morceaux de son histoire, c'est un petit  hôtel / resto en février, à mon initiative ... ça fait quand même beaucoup de temps perdu ! et ma patience à des limites.

Donc le lendemain, je lui ai dis que je voulais savoir ce que je devais faire de ma vie étant donné que lui ça avait l'air de lui convenir comme situation, mais qu'il serait con de s'en priver étant donné que je fais tout, le ménage, le repassage, les repas. Evidemment, il m'a dit que non, qu'il était dans la même situation et qu'il aimerait bien savoir lui aussi. Ce qui ne l'a pas empêché de faire sa vie tranquillement et d'attendre que je fasse la démarche en premier.

Concernant les sorties, je lui ai dis que je ne voulais pas sortir avec les collègues du boulot et que jamais il ne m'a demandé pourquoi je refusais quasiment tout, ni annulé pour faire autre chose à la place avec moi. Et aussi que j'ai fais un pas la dernière fois et que ça n'avait servi à rien à part passer pour deux cons face à l'autre couple. Qui d'ailleurs me gonflait pas mal avec leur mariage.
Il m'a demandé avec qui je voulais sortir dans ce cas.
Visiblement, il n'a toujours pas intégré que je m'en fous des sorties pubs, bowling et compagnie.

Quant aux sorties ensemble, l'excuse pour ne quasiment rien avoir proposé depuis février, c'est que je ne lui dis pas ce que je veux et que je préfère rester à l'appart sur le canapé. Ce qui est faux, j'ai toujours accepté les petites balades et les cinémas. On a même fait une sortie ski en avril qui s'est très bien passée.

Je lui ai dis qu'à 30 ans il serait bien d'agir en tant que tel et d'envisager un avenir. Que ses sorties c'était bien mais que moi aussi j'étais là. Il m'a dit qu'un enfant n'aurait pas de vie, que dans ces conditions ça ne servait à rien, qu'il serait toujours enfermé et qu'il avait l'impression que c'était la seule chose que je voulais quelles que soient les conditions. Ce qui est faux car si vraiment j'étais focalisée sur ça, j'aurais très bien pu lui faire à l'envers, alors que j'ai toujours respecté son choix.

On est donc revenus au même point qu'en début d'année et au bout de tous ces mois on n'a pas avancé.

Sa vie ne me convient plus, je ne vois pas d'issue de son côté étant donné que ma vie visiblement ne lui convient plus non plus.
Il faudrait que je fasse tout ce qu'il fasse et je ne vois pas pourquoi je devrais changer alors que c'est lui qui a pété un plomb du jour au lendemain et a décidé de faire de sa vie ce qu'elle est. Je ne vois pas pourquoi c'est moi qui devrais faire des efforts pour m'adapter et me caler sur ses envies à lui, juste parce qu'il l'a décidé.
Je ne l'empêche pas de sortir, seulement ça l'emmerde que moi je n'y aille pas et ça il ne l'accepte pas et comme quand on fait des trucs juste nous deux on ne se parle pas, on n'a rien à se dire à part 3 banalités, on stagne.

Bref, comme je ne compte pas terminer 2015 comme 2014, j'ai dis : " C'est bon, c'est fini, j'arrête de me battre, casse-toi ".

Je ne dirais pas que c'est quasiment 10 ans pour rien, mais presque ... car toutes ces années pour en arriver à ça ...
Honnêtement, j'ai même des doutes.
1ère tentative de mariage : pas possible, on achète l'appart en 2011.
On poursuit en 2012 avec meubles, déco etc.
2ème tentative de mariage : pas possible, on fait des travaux en 2013.
Ce que je comprenais jusque là, car même si ça nous a coûté une blinde c'était ultra nécessaire.
Et là, qu'on avait tout depuis des mois : l'appart habitable sans problème en l'état et deux boulots stables, comme par hasard il me sort ça !

Ca fait un peu mal c'est certain car en 10 ans il s'en passent des choses, on a quand même survécu à 15 mois de relation à distance, on s'est pacsés, on a acheté un appartement, mais à vrai dire ça fait déjà 9 mois qu'on est dans cette situation et c'est comme si on n'était déjà plus en couple, surtout depuis ces 6 derniers mois.

Inutile de dire que j'ai zappé au moins la moitié des choses que je voulais lui dire, mais de voir comme il s'en foutait et qu'il ne cherchait pas à arranger les choses, qu'il restait campé sur ses positions à vouloir m'imposer son style de vie, alors qu'il n'y a pas si longtemps on était absolument pareils, je ne vois pas pourquoi je m'en inquiéterais finalement.

Voilà où j'en suis à ce jour et je ne pense pas que ça va s'arranger.
Honnêtement, je n'en ai même plus envie je crois bien.
J'ai beaucoup trop de colère, de choses que je n'accepte pas et de rancune.

J'en ai assez de me battre face à un mur qui me mets tous les torts sur le dos et qui ne se remet jamais en cause de son côté, alors que moi, je suis la même, je n'ai pas changé soudainement.

A suivre ...

Publié dans Le Coin Intime

Commenter cet article

mitaine 05/08/2015 17:32

ho bien sur que j'ai continué ma vie, je l'ai meme reellement construite depuis! ;-) c'est surtout cela que j'ai pensé, en effet, en lisant tes billets, qu'il faut faire le deuil d'une certaine situation, vis a vis de soi, vis a vis des autres, de la paperasse, tout recommencer...mais tu n'as QUE 30 ans! Certaines personnes trouvent le courage de tout plaquer et recommencer à 50 piges et plus, alors à 30 ans t'as juste la vie devant toi. C'etait une histoire, elle est terminée malgrés tes efforts (et rien que les tiens je crois bien) il est temps de refermer ce livre, de ne pas rester là dedans sous peine de souffrir encore trop longtemps! comme tu le dis, tu as appris à te debrouiller tte seule, tu es entourée... il faut maintenant franchir le gros cap, le vrai... je t'envoie toutes mes bonnes ondes et plein de courage pour passer enfin ce cap et dire oui à ta vie, a ce que tu veux vraiment et surtout non à ce que tu ne veux plus! <3 (si tu as envie d'en parler plus ou quoi que ce soit, je suis dispo a l'adresse mail labullepetillantedemitaine(at)yahoo(point)com ;-) ) gros bisous!

Les Petits Bavardages de Magalie 05/08/2015 20:20

Oui, soyons optimistes, je ne suis qu'au tiers de ma vie lol
En tout cas merci beaucoup pour ces phrases d'encouragements :)
Bisous

crise de trentenaire 05/08/2015 14:30

Ma belle, je viens de te laisser un message sur ta récap semaine et je n'avais pas lu ton billet du jour... Du coup mon conseil ne sera peut être pas approprié ou pas !
Je ne sais pas comment te dire les choses ! Je ne veux pas tout ramener à moi mais je peux te dire ce qui m'a aidée ! Mon couple s'en est sorti comme cela mais je pense aussi qu'une rupture peut s'avérer nécessaire... Soit pour relancer le couple, soit pour passer à autre chose !
A mon sens une vraie crise conjugale ne dure pas 1/2 journée mais plusieurs mois. C'est lassant, désespérant ! Je comprends le sentiment que tu dois avoir de lui être indifférente. Ce qui n'est pas forcément le cas. Les hommes, sans faire de généralité, n'aiment pas trop s'ouvrir sur leurs émotions.
30 ans c'est un cap (c'est pas pour rien que je m'appelle crise de trentenaire !) on se pose des questions sur l'avenir et parfois dans le couple on prend des voies différentes. Je pense que tu dois faire un travail sur toi, si tu t'en sens capable. Moi c'est ce qui m'a aidée à déterminer ce que je voulais. Avoir une personne neutre qui ne porte pas de jugement et qui te permet de dire les choses sans filtre, cela t'aidera à apaiser ta colère qui n'est jamais bonne conseillère. Tu as besoin de prendre soin de toi et de déterminer tes envies avant de prendre une décision. Si tu ne veux pas partir a 2 en septembre, pars seule, quelques jours. Fais un truc qui te plairait...
Je pense fort a toi, je sais que c'est difficile et je suis là si tu as besoin. Bon courage ma louloute

Les Petits Bavardages de Magalie 05/08/2015 16:31

Tu as raison, c'est une des choses que j'ai "oublié" de lui dire ... tous les compliments des autres, sauf de lui, alors qu'un petit mot n'aurait pas engagé à grand chose ...
En tout cas c'est sûr qu'entre 20 et 30 ans, il y a une différence, je sais désormais ce que je veux, je suis plus sûre de moi qu'avant.
Le tout c'est d'arriver à régler ça sans trop de problèmes !
Bisous et merci :)

crise de trentenaire 05/08/2015 16:00

Je te comprends ma belle... L'indifférence et l'absence d'attentions c'est terrible ! D'autant plus que toi tu prends soin de toi, pour compenser peut être quelque part. Tout le monde te fait des compliments, sauf lui... Tu ne te reconnais plus dans votre couple et tu as envie de tout envoyer valser ! Je ne peux que te comprendre et cela doit être une souffrance énorme pour toi.
Mon seul conseil : prends soin de toi... Ce que vous vous infligez est terrible et l'absence de communication est encore pire. Ne te fais pas de mal, continue à prendre soin de toi.
Je t'embrasse de tout Mon cœur

Les Petits Bavardages de Magalie 05/08/2015 15:48

C'est bien là le soucis, ça dure depuis 9 mois et on n'avance pas ...
Quant à ses sentiments honnêtement, je crois que je suis fixée, je n'en ai pas parlé dans mes articles articles, mais c'est lui qui a dit au bout de quelques secondes dimanche "Ok, alors on arrête", alors qu'on n'avait même pas commencé à discuter sérieusement. Ou encore qui m'a dit dans la discussion en janvier que s'il avait quelque part où aller il serait parti. Donc pour moi c'est plutôt clair ... il ne veut rien arranger et ça dure depuis des mois, seulement il n'a jamais eu le courage d'en parler.
Honnêtement, je ne peux pas envisager de continuer à vivre avec quelqu'un qui n'a aucune attention, aucun geste, même pas un petit bisou de temps en temps car je pense que c'est ça aussi qui fait la complicité d'un couple.
Je veux un ami, un amant, un futur mari, un futur père, un complice et visiblement il n'est plus disposé à l'être.
Merci pour ton commentaire et gros bisous :)

mitaine 05/08/2015 09:51

c'est tres délicat de venir commenter, dire son avis ou donner des conseils au vu de ta situation. j'avais lu avec interet, tristesse et compassion ton billet a ce sujet l'autre fois, mais je n'ai rien su te dire a part des banalités alors je n'ai rien dit...
je pense que tu as tout dit le concernant. d'apres ce que tu dis, il n'a pas envie d arranger les choses, cette coloc l'arrange bien vu que tu fais tout, votre rupture avec un logement acheté en commun va etre compliquée.
ce ne sont pas 10 ans pour rien, tu as eu de bons moments je l espere avec lui, et quoi qu'il en soit, ca t'a forgé, d'une maniere ou d'une autre.
ce n'est peut etre pas tres politiquement correct de le dire, mais concretement, je ne peux que te conseiller d'aller jusqu'au bout de la démarche: separez vous, partez chacun de votre coté. laisse tes rancoeurs partir avec ses valises ca te bouffera pour rien. il ne veut pas plus s'engager, ne laisse pas plus de temps se perdre, vire le, digere tout ca, et prépare toi à une autre histoire. ca parait tout simple comme ca, presque cruel, mais c'est VRAI. il y a 8 ans de cela, je vivais avec mon copain de l epoque, et tout semblait aller pour le mieux. il m'a fait un coup à l'envers dans le genre de celui que t'as fait ton mec a noel (moi c etait au nouvel an) il avait besoin de reflechir, etc... rien ne s'est arrangé. je suis allée de l'avant, j'ai fais mes bagages, je suis repartie chez mes parents (à 25 ans c etait dur!) et j'ai repris ma vie en main. ca me semblait sur le coup insurmontable cette rupture, et je me suis rendue compte ensuite que je regrettais plus l'appartement, le confort de la situation "en couple" que le mec.... 6 mois plus tard je rencontrais par hasard celui qui est devenu le pere de mes deux enfants, avec lequel je suis depuis 7 ans, et...tout se passe bien! <3
tout ca pour te dire qu'il va falloir etre tres forte et faire avancer les choses franchement pour ne pas perdre plus de temps.
j oublais de dire: mon ex s'en mord encore les doigts 8 ans plus tard. ;-) bien fait!

Les Petits Bavardages de Magalie 05/08/2015 10:37

En effet, je pense que comme je faisais tout et que je ne disais rien, il pensait que ça pouvait continuer comme ça, mais non ... j'ai une vie aussi et je ne l'envisage pas dans ces conditions c'est clair !
En te lisant je me retrouve beaucoup : une partie de moi regrette tout ça c'est sûr, mais une autre partie me dit que ce n'était plus "mon couple" depuis des années : il n'y avait plus de complicité, plus de gestes, plus d'attentions, plus de discussion ... et qu'en fait, c'était une routine qui nous convenait bien, chacun y trouvait son compte et restait car peur de tout reprendre, de tout faire séparément, de repartir de nouveau à zéro à 30 ans ! Même si ça m'angoisse un peu quand même, mais je sais que je serai entourée.
Je ne lui souhaite pas de malheur ni rien, s'il peut trouver le bonheur ailleurs tant mieux, mais j'espère juste qu'il se rendra compte que je n'étais pas si terrible que ça et qu'il le regrettera un peu ... et je t'avoue que dans le fond, je me dis que je ne suis pas la plus perdante dans l'histoire car depuis toutes ces années j'ai appris à tout gérer moi-même.
En tout cas, merci pour ton commentaire très intéressant et instructif, je suis triste de voir que tu as traversé tout ça mais contente de constater que malgré tout tu as pu continuer ta vie :)