[Les apéros cosmiques] Mon petit coin de paradis

Publié le par Les Petits Bavardages de Magalie

[Les apéros cosmiques] Mon petit coin de paradis

Mon petit coin de paradis est un endroit qui existe toujours mais duquel je me suis éloignée avec le temps, les conditions de vie faisant que ...

Il s'agit de la maison de mes grands-parents et de tout ce qui va avec.

Par où commencer ... il y a tellement à dire.

Je me souviens encore de ce moment où je partais de chez moi, avec ma famille, pour aller retrouver mes grands-parents à 1 heure de route. Pour une occasion, pour un anniversaire, une fête d'un jour ou un week-end, mais aussi pour y passer une partie des vacances d'été avec ma soeur.

Je n'aimais pas du tout la route, au contraire de ce petit moment de joie qui m'envahissait quand on arrivait en bas du chemin, que je savais qu'il ne restait plus qu'une minute avant d'y parvenir ... magique.

Cette maison, qui était une villa relativement atypique, je l'adorais.

Ce salon/salle à manger où on prenait tous nos repas et regardait la télévision. Mais aussi où étaient entreposés les cadeaux après le passage du Père Noël. Ainsi que le canapé avec les poils du chien !

Cet autre salon qui se transformait en dortoir quand c'était saturé. Mes parents dans le canapé-lit et ma soeur et moi dans un lit d'appoint. Mais surtout, il y avait le placard magique, celui avec plein de cochonneries dedans !

Ce couloir, qui était un vrai trésor : des tas de livres, des tas de cassettes vidéos, toujours les mêmes mais que je lisais ou regardais à chaque fois. Il y avait également le téléphone, je me revois passer des appels à mes parents depuis ce petit coin pour dire que tout allait bien. Les disputes avec ma soeur pour savoir qui prendrait le combiné ou l'écouteur.

Cette première chambre, celle de mes grands-parents, dans laquelle nous n'avions pas trop le droit d'aller. Mais on allait quand même voir le niveau de la bouteille à économies, celle dans laquelle régulièrement ils mettaient des pièces de monnaie pour se payer quelque chose.

Cette chambre du fond, celle de mon oncle et puis celle de ma soeur et moi une fois qu'il a quitté le domicile. Avec nos deux petits lits séparés, comme des grandes. Restait à savoir qui allait prendre lequel. Il y avait même la télé, le luxe !

Cette grande salle de bain, dans laquelle je nous revois encore vider les bouteilles de shampooing alors qu'il n'en fallait qu'une noisette, dixit ma grand-mère qui nous engueulait. Je ne pouvais pas m'empêcher d'ouvrir les tiroirs et de regarder tous les produits qu'elle avait même si je ne m'en servais pas. Je sentais la crème Nivéa et je regardais les couleurs des rouges à lèvres.

Cette cuisine, où je venais toujours dans les pattes de ma grand-mère pour voir ce qu'elle faisait : gnocchis de pommes de terre, truffes en chocolat et tout plein de bonnes choses ! Il y avait là aussi un placard avec plein de vilaines choses et un congélateur où on pouvait y trouver deux merveilles : des pains au chocolat et surtout ... des glaces maison, il suffisait d'un peu de sirop, d'eau et de mettre le tout dans les moules au congélateur.

Pour aller au rez-de-chaussée, il fallait descendre un long escalier extérieur. Je faisais la course avec le chien et j'avoue, des fois je perdais ...
Dès que j'entendais la mobylette du facteur, je me ruais en bas pour récupérer le courrier.

En bas, c'était LE bonheur.
Surtout à Pâques et en été.
Evidemment, on m'envoyait toujours faire une course, pendant que "les cloches passaient".
Il y avait une jardinière qui faisait quasiment tout le tour du jardin et à mon retour je cherchais les oeufs parmi les plantes, les fleurs ...

Il y en avait même dans la grande fontaine qui était au milieu du jardin.

Pas très loin de la grande table "pique-nique" en bois où on prenait nos repas en été ou quand il faisait beau.

Juste à côté, une balancelle. J'en ai passé du temps dessus. A lire, à me balancer ou à rester simplement assise avec mon grand-père pour parler.

Mais le mieux ... ça restait quand même la piscine ! Même si j'en ai toujours eu peur, je prenais sur moi pour me baigner et faire quelques longueurs. Une vraie piscine, construite par mon grand-père, avec les incontournables petits carreaux bleus. Elle était couverte donc l'eau était souvent chaude.

Juste à côté, un petit appartement qu'ils ont retapé et loué et dans lequel je me revois aller trouver mon oncle pour voir comment il posait le carrelage.

De ce rez-de-chaussée, on pouvait aller dans la petite cuisine estivale mais aussi dans la cave. Bon sang, j'en avais super peur de ces deux endroits. C'était humide, ça sentait bizarre, et il y avait plein de bêtes. A chaque fois que je devais y aller j'étais morte de peur ! Mais il fallait bien aller chercher quelques jouets.

Juste à côté il y avait le garage qui menait à un truc génial : l'atelier de menuiserie de mon grand-père.

A peine passée la porte, je sentais cette odeur si caractéristique du bois, j'entendais le bruit de tous ses outils et j'allais voir ce qu'il faisait. Avec grande précaution car il avait toujours peur que je me fasse mal.

Mais ce n'était pas forcément sans but ces visites : car juste à côté, dehors, il y avait un petit jardin et en général je repartais avec de belles trouvailles, surtout des abricots que je ramassais avec le moyen du bord, étant trop petite pour monter aux arbres : un bâton de bois sur lequel il avait collé au bout une grande boîte de conserve, il suffisait de viser les abricots et de secouer un peu pour que les fruits tombent dedans.

Cette maison existe toujours, tout comme mes grands-parents, mais elle a été vendue, mon grand-père ayant finalement aménagé son atelier pour y construire une maison, qui est désormais occupée par mon oncle et sa famille.
Maison qui me rappelle également beaucoup de souvenirs, mais qui n'est pas "mon petit coin de paradis". Qui me provoque moins de nostalgie. Moins d'émotions.

Mais quoi qu'il en soit, ça reste des souvenirs d'enfance que je n'oublierai jamais.

Pour plus d'infos, ça se passe ici : Les apéros cosmiques

Publié dans Le Coin Intime

Commenter cet article

Garlic and Grenadine 08/07/2015 16:31

Magnifique et très touchant ce que tu écris. Comme Aileza le dit, on s'y serait cru. Gros bisous ma belle.

Les Petits Bavardages de Magalie 08/07/2015 16:33

Merci beaucoup, je suis contente que ça vous plaise :) Bisous

Aileza 08/07/2015 15:12

Comme c'est joliment écrit. Je m'y serais cru... Merci pour cette plongée en enfance qui m'a enchantée. Bisous et un grand merci pour cette très belle participation !

Les Petits Bavardages de Magalie 08/07/2015 15:20

Merci beaucoup, ça me fait plaisir de savoir que ça touche d'autres personnes :)
C'est vrai que j'ai beaucoup plus de facilité à écrire des articles personnels, mais c'est normal, le tout c'est de savoir poser les mots pour faire passer son ressenti !

Bernieshoot 08/07/2015 10:20

tout ça respire la madeleine de Proust j'aime beaucoup

Les Petits Bavardages de Magalie 08/07/2015 10:41

Oh oui :D