Le vilain truc qu'on ne sait pas d'où il vient !

Publié le par Magalie

Si tu as lu mes dernières péripéties, tu sais dans quelle galère buccale je suis actuellement ! Sinon, tu peux aller ici et pour te faire une idée.

Alors oui, j'ai arrêté d'intutuler ça "allergie" car je ne suis sûre de rien en fait.

Finalement, hier j'ai pris mon courage à deux mains et je suis allée à la pharmacie !

Voilà ce que ça a donné, grossièrement résumé, ce ne sont pas les véritables propos !

Moi : Bonjour Madame la pharmacienne (z'êtes jeune et jolie j'ai toute confiance en vous), je viens vous voir car depuis plusieurs semaines (ouais j'ai traîné comme toujours) j'ai une irritation au niveau du contour de la bouche (on dirait que j'ai bu une grenadine) et je ne vois vraiment pas d'où ça vient (ça me fait un peu paniquer d'ailleurs). Alors j'ai arrêté le tartinage de tronche niveau soins (désormais j'ai plein de boutons) et maquillage (comme ça je ressemble encore plus à rien avec ce teint de merde), j'ai pris des anti-allergie (j'ai flingué mon stock autant dire que ça ne m'arrange pas), j'ai même changé de dentifrice et au comble du désespoir je me suis tartinée de Cicalfate d'Avène (j'étais au top du glamour dans ces moments). Sans succès. Donc voilà, je suis là (et j'espère que vous allez m'aider) !

Elle : (gros blanc, regard vide, je sentais qu'elle était perplexe)

Moi : Je n'ai rien changé, je ne vois vraiment pas, j'ai pensé à une allergie alimentaire mais là aussi comme je n'ai rien changé (j'ai toujours une alimentation déséquilibrée) j'ai un doute.

Elle : Et vous n'avez rien ailleurs ?

Moi : Non. C'est bien concentré sur les lèvres (ça aurait été sur le pied j'aurai eu l'air moins con).

Elle : Franchement, avec tout ce que vous m'avez dit, je ne vois pas ce que je pourrais vous donner de plus ni d'où ça peut venir ... (perte de tous mes espoirs).

Moi : Vaut p'tet mieux que je vois mon médecin alors (qui va encore me coûter 23 €) parce que j'ai rendez-vous chez l'allergologue mercredi, mais d'ici là ...

Elle : En effet, c'est mieux.

Ouais, t'as vu ? Même pas elle a essayé de me refourguer des cachetons ou une crème ou un autre bazar louche. Franchise jusqu'au bout, c'est à noter !

Me voilà donc partie pour le médecin, au téléphone :

Moi : Bonjour Madame, voilà je vous appelle pour un rendez-vous un peu en urgence (pas vraiment en fait, mais sérieux, j'suis au bout de ma vie sexy là ...).

Elle : Oui, c'est pour quoi ?

Moi : Ben j'ai une vilaine irritation autour de la bouche, j'sais pas d'où ça vient et la pharmacie n'a pas pu m'aider. Donc voilà je vous emmerde à 16H30 voudrais un rendez-vous. Normalement je suis avec le Docteur Machin mais si ce n'est pas possible je veux bien aller voir quelqu'un d'autre (le Pape ?).

Elle : D'accord, j'ai 17h15 avec le Docteur Bidule.

Moi : Fantastique, j'arrive !

Me voilà donc chez le médecin.

Elle : Alors, keskisspasse ?

Moi : (sérieux, c'est lourd de répéter !) Ben voilà, j'ai une irritation ... blablablabla (je t'épargne, t'as compris l'affaire).

Elle : (aussi perplexe que la pharmacienne, je t'avoue que j'ai eu une montée de stress). Bon, ben on va regarder ça de plus près (me voilà allongée). Ok. Et donc juste ici, rien ailleurs ?

Moi : (dans le doute je m'auto-auscule). Euh. Non. Apparemment pas, c'est bien ça qui est louche (pourquoi pile sur la bouche bordel ?).

Elle : Et au niveau de la bouche, que dehors ?

Moi : Ben oui. Rien dedans. Rien sur les joues, la langue tout ça quoi. Non, juste sur le contour (histoire que ce soit bien voyant et que j'ai l'air cruche, déjà qu'il ne me manque rien).

Elle : Bon, déjà c'est bien de voir l'allergologue (pensez-vous ça fait 7 ans, il fallait bien y aller un jour). Ensuite je vais vous donner une crème, pour hydrater, vous pouvez y aller franco aucun soucis (j'espère que c'est pas blanc comme la Cicalfate ...). Ensuite je vais vous prescrire un autre antihistaminique (au point où j'en suis, on me dirait de me foutre 2 frites dans le nez que je le ferai ...). Et également une crème avec un peu de cortisone, dosage "bébé" parce que bon c'est le visage quand même (oui, si je pouvais éviter d'être pire ça m'arrangeait bien).

Me voilà donc délestée de 23 €, passage à la pharmacie, où j'ai bien évidemment payé une partie. Et je rentre chez moi.

Je sors la crème que je pense miracle je la pose et là : tu vois le petit de "Maman j'ai râté l'avion" qui hurle quand il met de l'après-rasage ? Ben c'était un peu moi. J'étais à un poil de tout virer. Et puis non. J'ai serré les dents. Les poings. Et c'est passé. Oui je te vois venir à dire : "Mais ça a du être pire après". Ben figure toi que non, niveau hydratation très bien. Par contre je trouve qu'elle sèche un peu vite donc j'en mets souvent (mais comme elle m'a dit d'y aller à ma volonté ...). Franchement, ça allait mieux, ça tirait un peu moins.

Puis j'ai pris l'antihistaminique.

Et au moment de me coucher, j'ai passé la crème à la cortisone. Alors celle-là j'suis bien contente qu'elle soit pour la nuit car c'est pas glamour du tout ! Bien blanche, bien voyante. Mais elle sent bon, c'est un point à souligner.

La bonne nouvelle c'est que j'avais l'air de tout bien supporter.

Donc je me couche.

Je me réveille à 5h45 (c'est tôt hein ?). J'éteins le réveil en me disant que j'entendrai le clocher sonner 6 heures (qui donne deux fois d'ailleurs). Grave erreur ; non seulement j'ai rien entendu mais je me suis réveillée à 6h20, soit 35 minutes à la bourre (ça va que je ne fais plus ma routine soins et que j'y vais léger niveau maquillage : juste les yeux).

Et la, j'hésite. Est-ce que je me regarde dans la glace ? Et si c'est pire ? J'y vais ? Non j'attends un peu (après 35 minutes de retard j'suis plus à ça près). Aller, je nettoie un peu, je déjeune et après on voit l'ampleur des dégâts.

Après du cake aux pépites de chocolat et un verre de jus de pomme (je t'ai précisé que j'avais une alimentation déséquilibrée) je prends mon courage et j'affronte ma glace.

...

 

...


Mouais. C'est largement pas hyper flagrant là, desuite, à cet instant précis hein. Le bon point c'est que ça tiraille un peu moins. Quant à la couleur c'est effectivement un peu moins rouge. Advienne que pourra, misons tout sur le maquillage des yeux et allons bosser comme ça (en priant pour que sur le chemin ça s'en aille. L'espoir fait vivre).

Arrivée au boulot, j'ai raconté ma vie à tout le monde. Je fais débat médical. J'ai eu droit à des trucs hyper graveleux farfelus.

Bref, à l'instant où j'écris, j'avoue que j'espère que ça ira mieux d'ici quelques jours (d'ici demain ce serait cool).

J'espère également avoir une réponse de l'allergologue.

Au pire, mon dernier recours sera la dermatologue (c'est d'ailleurs par là que j'aurai du commencer mais bon ... je suis une boulette).

Publié dans Santé, Visage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Véronique 03/10/2014 12:11

Effectivement, je pense que le dermato serait ta prochaine bonne destination si l'allergologue ne trouve rien... Comme dit Calliope, courage!! :)

Magalie 03/10/2014 12:16

Merci :)
Je verrai dimanche ou lundi, après quelques jours de traitement, si c'est mieux, ce que j'espère. En tout cas tout le monde me dit que c'est un peu moins rouge, c'est un début ! Si les tests ne révèlent rien je prendrai un rendez-vous en "urgence" chez la dermato, car je ne peux pas rester comme ça éternellement, surtout sans savoir.

Calliope 02/10/2014 21:42

Courage Magalie !

Magalie 03/10/2014 10:31

Merci !
J'espère que ce sera vite réglé et que j'aurai des réponses ...
En attendant, ça va mieux niveau sensations mais je suis toujours colorée façon "grenadine" :D